Opposition au Musée d’Art moderne: La N-VA démontre à nouveau son désamour pour Bruxelles selon Rachid Madrane

Pour le Ministre de la promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rachid Madrane, l’opposition au projet de musée d’art moderne à Bruxelles de deux députées régionales de la NV-A démontre encore une fois le désamour de la NV-A pour Bruxelles.

Après la décision du gouvernement MR-NV-A de réaliser des coupes budgétaires d’une ampleur jamais atteinte dans les dotations  des institutions culturelles fédérales installées à Bruxelles,  coupes qui mettent en danger ces institutions belges renommées,  la NV-A porte un coup supplémentaire à notre capitale en s’attaquant au projet de Musée d’Art Moderne porté par la Région.

Le Ministre Rachid Madrane, en tant que Ministre de la promotion de Bruxelles, soutien pleinement le projet de Musée d’art Moderne de la Région bruxelloise.  Cet ambitieux projet repose sur l’exploitation des collaborations rendues possibles en la matière par la sixième réforme de l’Etat.  Une infrastructure régionale abritant des collections fédérales, pour offrir à Bruxelles un musée d’art moderne et contemporain digne de son statut de capitale européenne.

S’opposer à ce projet, c’est s’opposer à une coopération intra-belge dynamique et créatrice.  S’opposer à ce projet, c’est s’opposer au rayonnement de Bruxelles, à la revitalisation de sa zone centrale, à la création d’emploi et au développement économique qu’un tel projet doit entraîner dans la capitale.  C’est s’opposer enfin à la mise à disposition du public de toiles aujourd’hui invisibles, conservées dans des réserves.

 « Coopération fédérale, accès à la culture, rayonnement de Bruxelles : voilà à quoi s’oppose la NV-A » conclu le Ministre Madrane.