MIXITY.brussels 2017, une année à thème pour montrer que le cœur du monde bat à Bruxelles

 

mixity

« Ville-Monde », Bruxelles est pour beaucoup synonyme d’ouverture, de convivialité, et de liberté. Une ville cosmopolite aux 183 nationalités, qui fait la fierté de ses habitants et où bat le cœur de l’Europe et du monde entier. En son sein, on y croise surtout des Zinnekes : des têtes de toutes les couleurs, qui viennent de partout et parlent une multitude de langues. L’hétérogénéité constante qui en émane a participé à créer ses valeurs et son identité.

C’est ce petit oasis de diversité que MIXITY.brussels mettra en exergue tout au long de l’année 2017. L’occasion d’honorer les valeurs communes qui participent à construire les identités multiples de Bruxelles; l’occasion surtout de donner la parole à tous et de créer un espace où cette mixité s’exprime et se revendique sous toutes ses formes.

MIXITY.brussels est un projet d’envergure destiné à tous les citoyens, visiteurs et amoureux de la Région bruxelloise initié, en harmonie, par des ministres de quatre pouvoirs publics belges: la Région de Bruxelles-Capitale, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Communauté flamande et la COCOF. Cette année à thème est soutenue à la fois par le ministre-président Rudi Vervoort et le ministre Guy Vanhengel du Gouvernement bruxellois, par les ministres Rachid Madrane et Sven Gatz, responsables e.a. de la promotion de Bruxelles au sein des gouvernements des Communautés, et par la ministre Fadila Laanan, ministre-présidente du Gouvernement Francophone Bruxellois.

Il s’agit d’une initiative commune qui n’avait plus vu le jour dans la capitale belge depuis l’an 2000 avec « Bruxelles, Capitale européenne de la Culture ». De janvier à décembre 2017, visit.brussels coordonnera et mettra en valeur de nombreux projets bruxellois en collaboration active avec les mondes culturel et socio-culturel bruxellois. Leur point commun : tous véhiculeront ce riche dynamisme composite qui caractérise la Capitale de l’Europe. L’idée est également d’y inclure la participation de la population, afin de faire évoluer ce projet ambitieux vers une fierté régionale.

Pour Rachid Madrane: « Je suis ravi d’avoir pu initier ce beau et important projet pour notre Région et heureux d’avoir réuni les différents niveaux de pouvoir et les deux communautés linguistiques afin de faire rayonner Bruxelles. Ce que je veux donner comme impulsion avec cette année thématique, c’est passer du « vivre ensemble » au « faire ensemble »« .

Le dossier de presse