Les Ministres francophones présentent de nouveaux projets concrets visant à favoriser la réinsertion des détenus

L'aide sociale aux détenus exerce un rôle d'interface entre l'univers carcéral et la société. Elle contribue à promouvoir au sein des prisons le droit à l'éducation, à la formation, à la santé, à l’enseignement mais aussi aux activités sportives et culturelles, ainsi qu’à tout ce qui peut préparer le détenu à sa sortie de prison.

À l’initiative de Rachid Madrane, Ministre des Maisons de Justice à la Fédération Wallonie-Bruxelles, et de Rudy Demotte, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les Ministres francophones compétents dans les matières qui s’exercent dans les établissements pénitentiaires se sont réunis ce lundi 16 octobre 2017 pour une « Conférence interministérielle (CIM) visant la coordination des politiques d’intervention en lien avec le milieu carcéral » afin de faire le suivi des mesures annoncées en 2016 et de proposer de nouveaux projets concrets.

Cette conférence interministérielle rassemble :

- pour la Fédération Wallonie-Bruxelles : Rudy Demotte (Ministre-Président) ; Rachid Madrane (Maisons de Justice et Sports) ; Alda Greoli (Culture) ; Isabelle Simonis (Enseignement de Promotion sociale)

- pour la Commission communautaire française : Fadila Laanan, (Ministre-Présidente), Didier Gosuin, (Formation professionnelle), Céline Frémault (Action sociale), Rudi Vervoort (Cohésion sociale), Cécile Jodogne (Santé)

- pour la Région wallonne : Willy Borsus (Ministre-Président), Pierre-Yves Jeholet (Emploi et Formation), Alda Greoli (Santé et Action sociale).

A l’issue de la rencontre, les Ministres ont pu présenter une série de mesures concrètes, qui ont pour objectif de favoriser la réinsertion des détenus et de lutter contre la récidive. Ces mesures s’articulent autour de 7 compétences : formation professionnelle, enseignement de promotion sociale, action sociale, santé, culture, sport et psychosocial.

Pour chacune d’entre elles, une ou deux priorités d’intervention ont été identifiées, celles-ci doivent être applicables rapidement et seront à nouveau évaluées dans un an.

Formation/ Enseignement

Région bruxelloise :

  • Développement de nouvelles offres de formations: alpha, bureautique, coiffure…
  • Stratégie de développement de la validation des compétences « un diplôme pour les détenus » :
    • Ayant acquis des compétences avant leur arrivée en prison
    • Acquérant des compétences en travaillant en prison
    • A la sortie de prison
  • Stratégie inédite à Bruxelles;
    • Pilotage par Bruxelles Formation et financement par la Cocof, la FWB et le FSE : 400.000 €

 Région wallonne :

  • Renforcer l’offre de formation professionnelle et la validation des compétences en milieu carcéral
  • Favoriser l’usage de Wallangues, plate-forme wallonne d’apprentissage des langues

Fédération Wallonie-Bruxelles :

  • Concrétisation de la structure unique pour l’Ecole en prison, qui permet de centraliser l’organisation de l’ensemble des formations de l’Enseignement de promotion sociale dispensées en milieu carcéral :
    • Un budget de 800.000 € par an
    • Structure qui pourrait compter jusque 6 ETP

Action sociale

Région bruxelloise :

  • Evaluation du dispositif post-hébergement via les Maisons d’accueil et son impact sur le public « ancien détenus »
  • Renforcement du projet de type « housing first » d’accès au logement pour les détenus qui retrouvent la liberté (augmentations des bénéficiaires et des moyens).

Il est observé que les risques de sans-abrisme sont très élevés et que parmi les sans-abri on compte un certain nombre d’anciens détenus. L’accompagnement vers un logement accessible, salubre et stable constitue ainsi une étape décisive vers l’insertion sociale.

 Santé

 Région bruxelloise :

  • Soutien financier au projet asbl I-Care (prison Berkendael) :
  • Assurer la présence d’un éducateur spécialisé en promotion de la santé qui apportera un soutien individuel et collectif aux détenues
  • Diffuser une newsletter: sensibiliser et informer les professionnels de la santé qui travaillent auprès des détenus
  • Mettre en œuvre ou collaborer à des concertations afin de récolter les constats des professionnels actifs en milieu carcéral au sujet de la santé des détenus
  • Mise en place du plan « promouvoir la santé en milieu carcéral » 2018-2022

Région wallonne :

  • Développement d’un projet de promotion de la santé, qui vise à fournir, selon une approche globale de la santé et d’empowerment, une offre d’information, de sensibilisation et d’orientation vers les détenus et les acteurs internes et externes à la prison

Culture

Fédération Wallonie-Bruxelles

  • Attention particulière pour le milieu carcéral dans le cadre de l'appel à projets « Alpha Culture » (4 projets prenant place en prison)
  • Développement d’un projet pilote transversal sur 2017 et 2018 pour favoriser la lecture en prison
  • Soutien à la mise en place d’une coordination des acteurs culturels actifs en prison

Sport 

 Fédération Wallonie-Bruxelles

  • Poursuivre les programmes d’athlétisme, de basket-ball mais aussi de rugby initiés en 2016 et en cours à Lantin, Forest, Jamioulx et Marche-en-Famenne.
  • Via l’Adeps, organiser une communication vers les Clubs et les Fédérations sportives afin de favoriser le développement de projets sportifs en prison
  • Création d’une AB spécifique «  Sport dans les prisons » : budget de 40.000 € annuel

Psychosocial

 Fédération Wallonie-Bruxelles

  • Lutter contre le suicide en prison: améliorer la prise en charge psychosociale dans les premières semaines de détention, car cette période est cruciale pour les détenus.