Le Ministre Rachid Madrane présente ses priorités dans une interview de rentrée

Le Ministre Rachid Madrane a présenté dans le quotidien Le Soir d’aujourd’hui les grandes lignes de la politique qu’il compte  développer dans ses différentes compétences.

Le 22 juillet denier, Rachid Madrane a intégré le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, où il a été désigné Ministre de l’Aide à la Jeunesse, des Maisons de Justice et de la Promotion de Bruxelles.

En matière d’Aide à la Jeunesse, le Ministre veut modifier l’image du secteur : « Pour beaucoup de gens, l’Aide à la Jeunesse s’occupe principalement de mineurs qui ont commis des faits qualifiés d’infractions. En réalité, rappelle-t-il, 91% des enfants pris en charge doivent être aidés parce qu’ils encourent un danger ».

Sa priorité pour le secteur est d’établir un équilibre entre les trois piliers : la prévention, l’aide et la protection.

Soucieux de proposer une solution adaptée et efficace à chaque jeune, le Ministre souhaite notamment renforcer l’accueil des enfants placés dans les familles et le parrainage. Quant aux mineurs qui ont commis des faits qualifiés d’infraction, le Ministre relève le manque de structures susceptibles de les accueillir à Bruxelles. Or, en cette matière, le travail avec les familles est essentiel pour pouvoir préparer la réinsertion du jeune et éviter la récidive. Le Ministre veut donc proposer un projet innovant pour répondre à cette carence et il a,  pour ce faire, demandé au Délégué Général aux Droits de l’Enfant, Bernard De Vos, de mener une réflexion à ce sujet et de dégager des pistes de travail.

En matière de Maisons de Justice, la Fédération Wallonie-Bruxelles a hérité le 1er juillet dernier de compétences jusqu’ici assumées par le Fédéral. Dans ce domaine, le Ministre veut miser sur la réinsertion et examine notamment la création de Maisons de transition, qui peuvent accueillir les détenus à leur sortie de prison : « Un tel hébergement serait comme un sas entre la prisons et la vie en société ».  De telles structures existent déjà au Québec.

De façon générale, le Ministre souligne la nécessité de réussir le transfert des matières liées aux Maisons de Justice, du Fédéral vers la Communauté. « C’est un défi en soi. D’autant, rappelle-t-il, que les mesures qui seront prises au niveau fédéral vont avoir un impact immédiat sur les Maisons de justice de la Fédération. J’insiste : j’attends un vrai fédéralisme de coopération, une vraie loyauté fédérale pour la Justice ».

Rachid Madrane était également l’invité de Télé Bruxelles.