L’anthropologue Dounia Bouzar a présenté son rapport sur les dérives sectaires liées à l’Islam au secteur de l’Aide à la jeunesse

A l’initiative du Ministre de l’Aide à la Jeunesse, Rachid Madrane, Madame Dounia Bouzar est venue ce matin partager son expertise et ses réflexions aux représentants du secteur de l’Aide à la jeunesse sur les stratégies d’endoctrinement mises en place par les recruteurs djihadistes et la métamorphose qui s’ensuit chez les jeunes.

Une plate-forme de réflexion a été mise sur pied avec l’ensemble du Gouvernement de la FWB afin de mieux appréhender ce phénomène et de récolter un maximum d’informations de différents spécialistes en la matière avec comme objectif de dégager des pistes d’action.  La venue de Madame Bouzar aujourd’hui s’inscrit dans ce cadre.

« En tant que Ministre de l’Aide à la Jeunesse, je suis particulièrement attentif à ce sujet. Les personnes qui travaillent dans les services de l’AJ sont en première ligne avec les jeunes et doivent pouvoir avoir les instruments pour détecter et identifier les jeunes qui commencent à se radicaliser. Nous devons donc former nos travailleurs de terrain, leurs donner les outils adéquats pour leur permettre de détecter un jeune qui bascule dans un processus de radicalisation et de rétablir le contact avec lui. »