L’aide juridique de première ligne à l’attention des réfugiés continuera

En septembre dernier, à l’initiative du Ministre des Maisons de Justice, Rachid Madrane, de la Commission d’Aide juridique de Bruxelles et de l’Ordre français des Avocats du Barreau de Bruxelles, une aide juridique de première ligne à l’attention des réfugiés a été mise en place au Parc Maximilien.

L’aide juridique de première ligne permet à tout citoyen d’avoir accès gratuitement, lors d’une consultation confidentielle auprès d’un avocat ou d’un juriste, à des informations juridiques, un premier avis juridique ou des renseignements pratiques.

Pour répondre aux questions des réfugiés à la recherche de premières informations juridiques, la Commission d’Aide Juridique organise une permanence en face de l’Office des Etrangers. Les avocats y reçoivent les réfugiés dans deux véhicules de commandement mis à disposition par le SIAMU.

Le bâtonnier de l'ordre de Bruxelles, Stéphane Boonen s'est exprimé aujourd'hui dans les colonnes de La Libre Belgique en réponse aux propos insensés du Secrétaire d’État à l'asile et la Migration qui demande aux avocats pro Deo bruxellois d’arrêter de " recruter des demandeurs d’asile comme clients".

Lire l'article de La Libre Belgique

Le Ministre Rachid Madrane tient a rappeler que tout un chacun doit pouvoir être informé de ses droits, cela vaut évidemment aussi pour les réfugiés qui arrivent désemparés sur notre territoire. Par ailleurs, l'aide juridique de première ligne à l’attention des réfugiés continuera tant que la situation le nécessitera.