Incendie à Châtelet : un nouveau toit a été trouvé pour l’équipe et les jeunes de la Bastide Blanche

Bastide Blanche

Dans la nuit du 14 au 15 septembre, la Bastide Blanche, un centre d’accueil spécialisé (CAS) pour adolescents en difficulté situé à Châtelet, était ravagé par un incendie qui n'a heureusement pas fait de victime.

La commune de Châtelet et son Bourgmestre, Monsieur Daniel Vanderlick, ont immédiatement pris toutes les dispositions pour que les jeunes puissent trouver un toit pour les premières nuits qui ont suivi le sinsitre.

Entre-temps, l’administration de l’Aide à la Jeunesse et le Cabinet du Ministre ont tout mis en œuvre pour trouver aux jeunes une solution d’hébergement à moyen terme, où ils pourraient être accueillis le temps des travaux de rénovation de la Bastide Blanche.

Cette solution est intervenue très vite : depuis ce lundi, l’équipe éducative et les jeunes pris en charge ont investi un bâtiment de Couillet, anciennement destiné lui aussi à l’accueil de jeunes en difficulté et encore entièrement équipé.

Le Ministre de l’Aide à la Jeunesse, Rachid Madrane, s’est rendu ce mercredi à Couillet, aux côtés de l’Administratrice générale de l’Aide à la Jeunesse, Liliane Baudart, pour s’assurer des bonnes conditions d’accueil et de vie des jeunes.

 « Cette solution, souligne Rachid Madrane, permet à la fois d’assurer la continuité du travail de l’équipe éducative et de ne pas déraciner les jeunes : ils n’ont pas dû être dispersés dans d’autres services et leur nouveau toit est très proche de la Bastide Blanche, ce qui est important car cela permet de ne pas bouleverser complètement leur vie quotidienne. Ils pourront continuer à fréquenter les mêmes écoles ou lieux de formation par exemple. »

Le Ministre a par ailleurs accordé à la Bastide Blanche un soutien financier pour lui permettre de racheter le contenu de son nouveau bâtiment, puisqu’elle a perdu une grande part de son équipement dans l’incendie.

En outre, une avance financière qui couvrira les six mois qui viennent sera accordée au service, pour lui permettre de faire face aux frais nouveaux et imprévus auxquels il est confronté en matière de loyer.

« Je veux saluer le travail de toute la chaîne – pompiers, équipe éducative, Bourgmestre et commune de Châtelet, services de l’Aide à la Jeunesse – et les remercier pour leur mobilisation et pour avoir permis que ces événements dramatiques connaissent une issue positive ! » conclut Rachid Madrane.