Communiqués de presse

  • 2015-11-10 01:00

    La situation dramatique des enfants congolais adoptés par des familles belges, qui étaient bloqués au Congo depuis deux ans, a connu un heureux dénouement mardi matin, avec l’arrivée des 10 derniers enfants sur le territoire belge.

    Cette arrivée met fin à un dossier qui s’était compliqué lors de cette dernière semaine, lorsque la directrice de l’orphelinat avait soustrait les enfants de l’institution, pour faire pression sur les autorités belges suite à un différend d’ordre financier avec quelques parents, pour lequel une solution avait pourtant été proposée.

  • 2015-11-07 01:00

    Tous les enfants adoptés par des familles belges qui étaient encore en RDC, et dont l’autorisation de sortie du territoire avait été annoncée lundi par le Gouvernement congolais sont à présent à l’ambassade de Belgique à Kinshasa, suite à l’intervention des autorités congolaises.

  • 2015-11-02 18:11

    Le Ministre de l’Aide à la Jeunesse Rachid Madrane, en charge de l’adoption à la Fédération Wallonie-Bruxelles, se réjouit de la décision du Gouvernement de la République Démocratique du Congo d’autoriser la sortie du territoire national de 72 enfants adoptés par des familles étrangères, dont des familles belges.

  • 2015-10-28 15:44

    Si,  à l’heure actuelle, les services du secteur de l’aide à la jeunesse ne sont pas confrontés à une augmentation importante du nombre de demandes, il est toutefois prévisible qu’à moyen ou à long terme, ils soient plus sollicités, étant donné notamment le profil des MENA qui arrivent depuis quelques mois sur notre territoire, à savoir des enfants de plus en plus jeunes (la part des 12 – 14 ans devient de plus en plus importante) et le fait que nombre de MENA présentent des signes de polytraumatismes demandant une prise en charge plus adaptée.

  • 2015-10-28 15:07

    Sur proposition du Ministre de l’Aide à la Jeunesse Rachid Madrane, le Gouvernement a adopté un arrêté qui simplifie la gestion par les services de l’Aide à la Jeunesse des frais individuels liés à la prise en charge des jeunes en danger ou en difficulté.

    Par « frais individuels », on entend les frais hors fonctionnement et hors hébergement, c’est-à-dire les frais de nourriture, d’habillage, de scolarité, ou encore les frais médicaux assumés par les services.