Accueil des mineurs étrangers non accompagnés (MENA) : soutien à trois nouvelles structures

Sur proposition du Ministre de l’Aide à la Jeunesse, Rachid Madrane, le Gouvernement de la Communauté française a adopté ce jour les projets d’arrêté qui octroient des subventions à trois nouvelles structures spécifiquement destinées à l’accueil de « mineurs étrangers non accompagnés » (MENA).

 Les dispositifs d’accueil qui sont destinés à ces enfants et adolescents relèvent prioritairement des compétences du Fédéral. Cependant, sur proposition du Ministre de l’Aide à la Jeunesse, Rachid Madrane, la Fédération Wallonie-Bruxelles, et plus particulièrement l’Aide à la jeunesse, ont décidé d’intervenir pour renforcer, par solidarité et humanité, les capacités d’accueil de Fedasil, afin d’assurer un accueil respectueux de la dignité humaine et de leurs droits aux MENA.

Parmi les mesures adoptées, le Gouvernement a marqué son accord en début d’année pour dégager les moyens nécessaires à la création de 130 places, en cofinancement avec Fedasil, afin d’accueillir des MENA dans des services d’hébergement relevant du secteur de l’Aide à la Jeunesse.

Une convention a été passée le 16 février à cet effet, qui prévoit que Fedasil cofinance la création de ces places à concurrence de 80,25 € par place disponible et par jour, tandis que l’Aide à la Jeunesse dégage près de 1.500.000 €.

Un appel a été lancé aux services résidentiels agréés de l’Aide à la jeunesse le 30 novembre dernier, pour les inviter à créer des prises en charge MENA au sein de leur institution.

Si trois services ont proposé d’accueillir 3 MENA en plus dans leur structure, d’autres services ont quant à eux proposé la création de nouvelles structures spécifiques pour l’accueil exclusif de MENA.

Il s’agit notamment de Logic’Ados, qui a ouvert ses portes le 15 avril à Ohain, de Bonvena qui peut accueillir 15 MENA à Hennuyères depuis le 7 mars, et de L’Etape-MENA qui dispose de 24 places à Couvin depuis le 15 avril.

 Le Gouvernement de la Communauté française a adopté ce jour, en première et dernière lecture, les projets d’arrêté qui octroient une subvention de 526.715,31€ à l’asbl L’Amarrage pour projet Bonvena , une subvention de 755.920,64 € à l’asbl Esperanto pour le projet L’Etape-Mena, et une subvention de 574.693,99€ à l »asbl La Sonatine pour le projet Logic’Ados.

Vus les co-financements FEDASIL, les coûts réels pour la Fédération Wallonie-Bruxelles sont de 153.312,06 € pour Bonvena, 229.082,60 € pour L’Etape-MENA et 179.565,46 € pour Logic’Ados, soit un total de 561.960,12 €.

D’autres projets sont en cours d’élaboration et devraient être mis sur pied dans les semaines et les mois à venir, en fonction des besoins identifiés avec Fedasil. L’objectif, à terme, est bien évidemment d’atteindre les 130 places prévues dans la convention passée avec Fedasil et sa tutelle.